Filmographie
Projets
Exclusif: The Shepherd
Newsletter : inscrits
Comme autres fans, inscrivez-vous notre newsletter et recevez directement dans votre boite email les dernires news du site.
Imprimer la page Envoyer  un ami Tlcharger la galerie photos au format Zip |  Narco
Narco / Narco de Tristant Aurouet et Gilles Lellouche
Narco
Narco
France, 2004
De Tristant Aurouet et Gilles Lellouche
Avec Guillaume Canet, Zabou, Benoît Poelvoorde, Guillaume Gallienne, François Berléand, Jean-Pierre Cassel, Vincent Rottiers, Léa Drucker, Gilles Lellouche, Jean-Noël Brouté, Lionel Abelanski, Philippe Lefebvre, Laurent Lafitte, Mélanie Doutey
Scnario: Alain Attal, Philippe Lefebvre, Gilles Lellouche
Photographie: Tetsuo Nagata
Musique: Sebastien Tellier
Dure : 1h45
Sortie France: 01 Dcembre 2004
Sortie Etats-Unis : Indit en salles

Budget : NC
Salaire : NC
Box-Office France : 632.300 spectateurs
Recettes Etats-Unis : I
Recettes exploitation vido : NC
Synopsis
Gustave Klopp partage sa vie entre sa femme Paméla, le fils de celle-ci, son meilleur ami karatéka Lenny Barr (autoproclamé plus grand fan de Jean-Claude Van Damme du monde), et une terrible maladie qui l’empêche de mener une vie normale: la narcolepsie. A toute heure de la journée, Gustave s’endort, quelques minutes, quelques heures. Durant ces périodes de sommeil, il rêve d’un monde féerique et mystérieux dans lequel il est un super héros. Un jour, il décide de faire de ses rêves une bande dessinée.

Anecdotes
Jean-Claude Van Damme n'apparaissant que trois minutes dans le film, les cinéastes ont eu l'honnêteté de ne pas axer leur promo sur cette présence. Le dossier de presse mentionnait le texte suivant: "Chers amis journalistes, comme Lenny Barr, vous croyez avoir vu Jean-Claude Van Damme dans le film que nous venons de vous projeter. Mais ce n'est qu'un rêve. Aussi, merci d'avoir la gentillesse de ne parler de ce rêve à personne, surtout pas à vos lecteurs, afin qu'ils puissent aussi rêver."

Critique
Van Damme est devenu une telle icône (pour de bonnes ou de mauvaises raisons) qu'il peut se permettre d'apparaître en guest star dans un film, jouant son propre rôle. Récitant son monologue final avec une belle sensibilité et une réelle sincérité, il réussit à hausser sa scène largement au-dessus du niveau du reste du métrage, assez médiocre. Une performance discrète, mais indiscutable.
Le coup qui tue
Aucun.

La rplique qui tue
"On est toujours une star aux yeux de ceux qu'on aime."

Quelques liens
Site officiel
Discutez du film sur le forum francophone

La galerie photo

Commentaires / Ajouter un commentaire
03 Juillet 2008 - pierot j é pa compri
06 Janvier 2006 - kicker Plutôt sympa
07 Dcembre 2005 - the shalao Tout à fait d'accord