Accueil Jeanclaudevandamme.fr
Liens Partenaires
Cavale sans issue (1992)
Retour à la fiche du film Cavale sans issue
Vos préférences
Photos
Bande-annonce
5 commentaires
anecdote
lokins
une anecdote importante dans ce film est un figurant spécialisé dans le bodybuilding qui est ressorti de ce film avec une balafre au visage causé par jcvd lui même. La scène était un coup de pied de jcvd dans le couteau du figurant en question afin de le désarmer. Le couteau a coupé son visage
rectification de" la replique qui tue"
lokins
ils ne disent pas "zizi" mais "pénis"...
POLI
PAS SON STYLE DU TOUT OU SONT PASSE LES KICKBOXERS
Un adversaire de taille pour JC !
Phenix
Ted Levine...dont le talent et la renommée ne sont plus à démontrer. Un méchant atypique, qui pour une fois n'est pas un Mr Muscle pour faire face à JCVD, mais un ex-flic peu scrupuleux et menaçant. La brochette de seconds rôles est bien fournie : Rosanna Arquette, Joss Ackland... Totalement dénué d'arts martiaux, ce film est une petite surprise, misant pas mal sur les grands espaces très bien filmés et les bons sentiments. Un vrai film qui se laisse revoir avec plaisir, et, après Cyborg, le 2e film de qualité de la carrière de JCVD.
Van Damme évolue
kicker
Après des rôles plus violents les uns que les autres, Jean-Claude décide de nous montrer ses vrais capacités d'acteur. Un bon film mais pas un chef d'oeuvre.
   Critique
Titre original : Nowhere to Run
Origines : Etats-Unis, 1992
Durée : 1h42
Sortie France : 07 Avril 1993
Sortie Etats-Unis : 15 Janvier 1993
Budget : $15,000,000
Salaire : $3,000,000
Box-Office France : 1,060,614 entrées
Box-Office Etats-Unis : $22,189,039
Synopsis
Evadé de prison, Sam Gillen trouve refuge au sein de la famille de Clydie, qui vit seule avec ses deux enfants. Devenu un père pour eux, il se dresse contre un promoteur véreux qui veut expulser Clydie de sa maison, par tous les moyens possibles.
Critique
"Enfin!", pourrait-on dire... Sans doute le film le plus attachant de Jean-Claude Van Damme, aidé par une galerie d'acteurs tous plus talentueux les uns que les autres. La relation qu'il entretient avec le petit Kieran Culkin passe de l'humour à l'émotion avec facilité et, en dépit d'un déroulement assez classique (le film est un remake de Shane, l'homme des vallées perdues), Cavale sans issue recèle de jolis moments. Misant plus sur les sentiments et les personnages que sur le mouvement, le réalisateur confie la mise en scène des scènes d'action à Peter McDonald, et celui-ci se régale, filmant les grands espaces comme un cinéaste de l'âge d'or hollywoodien.
Anecdotes
Le scénario a été écrit par Joe Esterhaz (auteur de Basic Instinct) et Richard Marquand (réalisateur du Retour du Jedi).

Le père de Jean-Claude Van Damme (Eugène Van Varenberg) est producteur exécutif du film.
Le coup qui tue : Le violent travelling avant figurant la trajectoire d'une balle qui traverse une vitre de voiture.
La réplique qui tue : "Il a un gros zizi?
- Il a un zizi normal
".
La note des lecteurs (13 votants) :
Votre note :
Liens utiles
Copyright © 2005-2012 jeanclaudevandamme.fr | Tous droits réservés | Contactez-moi