Accueil Jeanclaudevandamme.fr
Liens Partenaires
Coups pour coups (1990)
Retour à la fiche du film Coups pour coups
Vos préférences
4 commentaires
Une bonne petite friandise
Jakku
Un bonne petite série B assez nanard sur plusieurs points, avec un scénario improbable et un vilain pas beau inoubliable. Ma scène préférée : la fin, quand les prisonniers subjugués ouvrent le chemin à JCVD sorti victorieux du combat final. Il ne doit y avoir qu'une seule voix off française pour toutes celles des prisonniers. Un grand moment de cinéma !
cyborg
pitt
restera toujours au top
juste tré bien
pierot
mwa je le trouve pa du tou zonzon o contrere il é tré bien ce film é c vré qe le demon é vrémen a la masse MDR!!!
Zonzon
Kicker
Un film certe amusant mais au scénario improbable doté cependant d'une ambiance inédite. Jean-Claude nous fait voir un des physiques les plus impressionant de tous ses films avec des combats plûtot décevants et un méchant grave dérangé... Un film symphatique.
   Critique
Titre original : Death Warrant
Origines : Etats-Unis, 1990
Durée : 1h33
Sortie France : 20 Février 1991
Sortie Etats-Unis : 14 Septembre 1990
Budget :
Salaire : $70,000
Box-Office France : 690,952 entrées
Box-Office Etats-Unis : $16,853,487
Synopsis
Interné afin de démanteler un gang de trafiquants d’organes dans une prison, un flic retrouve derrière les barreau le tueur en série "Le Démon", qu’il a arrêté quelques mois plus tôt. Apprenant sa véritable identité, les autres détenus se retournent contre lui.
Critique
Avant tout, une belle description d'un monde carcéral absolument improbable, dans lequel les prisonniers font la loi, et les sous-sols sont réaménagés en bordel. Surtout, la splendide photographie de Russell Carpenter (Chasse à l'homme, True Lies, Titanic), aux tons bleutés, qui permet de transcender ce monde pour lui conférer un aspect fantasmagorique qui contraste fortement avec celui des films de prison de l'époque (Haute sécurité pour n'en citer qu'un seul). Coups pour coups, dernière série B de Jean-Claude Van Damme, est aussi sa meilleure parce qu'elle ne se contente pas d'enquiller les scènes d'action autour d'un canevas artificiel. Il s'agit au contraire d'un film bien construit même si un rien prévisible, bien filmé, modeste mais carré. Une petite réussite bien supérieure à la majorité des séries B qui sortent actuellement directement en vidéo.
Anecdotes
Dans la version originale, le tueur se fait appeler The Sandman (le marchand de sable). A la base, Death Warrant s'intitulait The French Fox, projet que Jean-Claude Van Damme décrivait comme un James Bond en prison, un croisement entre Piège de cristal et Aliens.

Il s'agit du dernier film du contrat passé entre l'acteur et la Cannon. L'un des producteurs est Mark DiSalle, le réalisateur de Kickboxer. Il explique : "Nous nous sommes efforcés de trouver un projet qui n'était pas seulement une nouvelle démonstration des talents de karatéka de Jean-Claude".

Le scénariste David Goyer est le créateur de la série Blade et le réalisateur du troisième épisode.
Le coup qui tue : Facile, le coup de pied final grâce auquel Jean-Claude Van Damme envoie le Démon dans le décor.
La réplique qui tue : "C'est une menace ?
- Non... C'est une promesse
".
La note des lecteurs (6 votants) :
Votre note :
Liens utiles
A lire également
Copyright © 2005-2012 jeanclaudevandamme.fr | Tous droits réservés | Contactez-moi