Accueil Jeanclaudevandamme.fr
Liens Partenaires
Double Team (1997)
Retour à la fiche du film Double Team
Vos préférences
5 commentaires
Un excellent divertissement
Mike
C'est une critique bien écrite et très juste que je viens de lire. Il me semble qu'à la base, le film devait principalement se dérouler sur cette île et devait être un quasi-remake du 'prisonnier' (le film avait d'ailleur pour titre au départ 'THE COLONY'). Les producteurs ont finalement décidé d'en faire un buddy-movie pour accompagner Van Damme d'un sidekick (à savoir Dennis Rodman). Si le film a du coup beaucoup perdu en terme de scénario et d'originalité, il s'avère tout de même un excellent divertissement superbement mis en scène par Tsui Hark
Divertissant et sympathique
Phenix
Sans se classer parmi les meilleurs films de Van Damme ( qui ne propose ici absolument rien en tant qu'acteur ), le film reste sympathique et agréable à regarder, grâce à un humour quasi-omniprésent ( les blagues de Rodman ), un Mickey Rourke de grande classe mais trop absent du film, une mise en scène parfois brillante ( le chinois qui renvoie d'un coup de pied l'espagnol sur van damme lol ). Le scénario contient de bonnes idées mais très mal exploitées. Toutefois, les musiques sont de très très grande qualité et c'est un bon point. Ca permet de créer quelques belles scènes. Au final, grâce à Tsui Hark, ce film se classe au-dessus des films d'action US de Van Damme du genre Timecop et Mort Subite qui sont bien trop lisses et propres sur eux. Je pense que Knock Off est en quelque sorte le double team parfait : des scènes drôles, une action ultra-spectaculaire, une mise en scène monstrueuse sans défauts, pas de scènes " ridicules " venant gâcher le film ( genre la scène du distributeur de coca de double team ). Donc, il vaut mieux avoir Knock Off dans sa collection DVD que Double Team qui mérite d'être vu, mais de là à le conserver...
double team
kicker
Cette collaboration avec Tsui Hark se solde par un demi-echec, dommage tant les van damme et ce réalisateur ont un potentiel artistique. Tombés dans la facilité, ils nous livrent un film d'action juste sympathique, et ce notemment grace à Rodman et Rourke. A voir mais aurait put etre bcp mieux...
jojo
désoler je ne l'ai jamis vu se film mes les personne qui porte des commentaires ridicule excuser-moi mes vous êtes cons car ils essaient de nous divertir en créent des films dont garder vos commentaires pour vous.
Pas l'un de mes préférés
the shalao
Double Team m'a déçu, je m'attendais à un buddy-movie alors que Rodman ne fait qu'un (gros) second rôle. Le film vaut surtout pour son climax kitsch : Mickey Rourke se bat contre Van Damme dans les sables du Colisée (?) avec un tigre qui rôde !
   Critique
Titre original : Double Team
Origines : Etats-Unis, 1997
Durée : 1h33
Sortie France : 16 Juillet 1997
Sortie Etats-Unis : 04 Avril 1997
Budget : $35,000,000
Salaire :
Box-Office France : 275,483 entrées
Box-Office Etats-Unis : $11,438,337
Synopsis
Après avoir été le meilleur agent anti-terroriste, Jack Quinn coule des jours heureux loin du milieu de l'espionnage. La réapparition de son ennemi juré l'oblige à reprendre du service. Mais pour la première fois, Quinn échoue. Dès lors, sa vie bascule.
Critique
Que reste t-il à l'agent secret de cinéma maintenant que le bloc soviétique est tombé et que la guerre froide n'est plus? Le dilemme s'est présenté aux producteurs des James Bond. Et ils ont soigneusement feint de l'ignorer. D'autres ont trouvé la parage en plongeant leur agent secret dans un déluge d'action et de pyrotechnie (xXx) ou de gags graveleux (les Austin Powers qui, il faut le reconnaître, n'ont de toute façon à la base pas vocation de réfléchir sur le genre). Bizarrement, un seul film a pris compte de cet état de fait: aujourd'hui que la notion de blocs n'a plus court, quel aventure proposer à un personnage d'agent secret? Ce film, c'est Double team, un œuvre hallucinante qu'on aurait bien trop vite fait de cataloguer au rayon des films aware de la star belge, véritable constat sur l'état d'espion après la fin de la guerre froide.

Dès le générique de début du film, la désillusion est totale. Aujourd'hui, l'agent secret a pour seule mission de voler un camion prototype dans une usine d'un pays de l'est. Rôle ingrat, et qui ne peut, bien entendu, redorer le blason d'un métier qui ne fait plus autant rêver. En effet, comment rêver devant cet agent aux traits de Jean-Claude Van Damme, qui se repose au bord de sa piscine niçoise entre chaque mission ? Espion industriel, l'agent s'ennuie et n'aspire qu'au repos. Seul consolation, poursuivre sans cesse son ennemi de toujours, lui aussi transfuge de la guerre froide: le terroriste Stamos (magnifiquement joué par un Mickey Rourke à la dérive). C'est dans cette quête que Quinn va véritablement comprendre quel est son rôle dans ce monde qui ne le reconnaît plus. Officiellement décédé après un carnage survenu entre forces de l'ordre et terroristes dans un parc d'attractions (dans lequel Tsui Hark fait preuve de toute la virtuosité dont on le sait capable), Jack Quinn est envoyé sur une île, proche de celle de la série du Prisonnier, dans laquelle sont retranchés tous les ex-agents secrets aujourd'hui devenus gênant. C'est dans cette partie du film que la métaphore prend pleinement son sens. L'agent secret n'existe plus, il est mis à la retraite anticipé, banni de la société, enfermé dans un monde clos duquel il ne peut s'échapper. La grande erreur du film sera malheureusement de ne pas assez s'étendre sur cette idée magnifique et de laisser Jean-Claude Van Damme s'enfuir pour poursuivre sa vengeance. Il est étrange que les scénaristes aient tout fait pour que cette idée soit en quelque sorte tuée dans l'œuf, le film devenant alors un pur film de metteur en scène, dans laquelle, bien heureusement, la maestria du cinéaste bat à plein régime. Petite déception malgré tout, l'on aurait aimé en savoir plus sur cette île.
Anecdotes
Le titre de travail de Double Team était The Colony.

Avec 39 millions de recettes dans le monde, le film a peiné à rentré dans ses frais. Ce qui n'a pas empêché Tsui Hark et Jean-Claude Van Damme de refaire immédiatement après un autre film ensemble (Piège à Hong Kong).

Mickey Rourke s'est entraîné durant plusieurs mois aux arts martiaux, non seulement pour prendre de la masse musculaire, mais également pour que ses performances égalent celles de Jean-Claude Van Damme à l'écran.

Toute la partie du film se déroulant dans la fameuse Colonie est un hommage évident à la célèbre série Le Prisonnier.
Le coup qui tue : La totalité du combat dans une chambre d'hôtel contre un Chinois aux pieds armés de couteaux.
La réplique qui tue : Non pas une réplique, mais plutôt la poignée de main entre Jean-Claude Van Damme et Dennis Rodman.
La note des lecteurs (8 votants) :
Votre note :
Copyright © 2005-2012 jeanclaudevandamme.fr | Tous droits réservés | Contactez-moi