Accueil Jeanclaudevandamme.fr
Liens Partenaires
Vos préférences
Photos
Vidéo
2 commentaires
fautif?
soldato
la faute à qui? Florantine ne le dis même pas. Les producteurs? Moshe diamant? Van Damme? si même Van Damme n'a plus son mot à dire sur le final cut, faudrait qu'il arrête de tourner dans des productions minables.
Grave !!
Joey
Ils n'y connaissent rien et ils veulent à tout pris controler un film. Et c'est le même constat à chaque fois : le résultat est minable...
   Critique
Isaac Florentine, avec qui nous étions en contact depuis les origines du projet The Shepherd, a accepté de s'entretenir avec nous du résultat final, et des condition de post-production du film.

Vous trouverez ci-dessous son message en anglais, suivi de sa traduction en français :

English :

Dear Anthony

To be honest I do not want to talk about
The Shepherd : Border Patrol. This film stopped being my film soon after I completed shooting it. I was not involved with its Post production (editing, sound, music, visual effects etc).

Shooting a film is only half of the director's work. Being with the film at every stage in the post production period is the second half , especially making sure the film will be edited according to the director's vision and shooting plan. As I was never given that "second half" I feel
The Shepherd was stolen from me.

I did not see the final film and I do not plan to see it as it will probably brake my heart. I put this film behind me and I hope I will never have an experience like this ever again.

To be totally fair, I have to say that the shooting period went very smoothly and pleasantly. Jean Claude was highly motivated and a pleasure to work with. I also felt that our producer Moshe was doing his very best, working very hard around the clock. The crew was great , even the weather was on our side. When we finished shooting I felt I have good material that can become a cool action film with an interesting character as its hero. So you can imagine how I felt when I was removed from the editing process nine days into it instead of ten weeks of editing I was promised.

I think I said enough to express my disappointment.

Thank you

Isaac Florentine.




Français :

Anthony

Pour être honnête avec toi, je ne souhaite pas parler de
The Shepherd : Border Patrol. Ce film a cessé de m'appartenir peu de temps après que j'en termine le tournage. Je n'ai pas été impliqué dans la post-production (montage, son, musique, effets visuels...).

Tourner un film ne représente que la moitié du travail d'un réalisateur. Suivre ce même film à toutes les étapes de la post-production constitue la seconde moitié, plus particulièrement pour s'assurer que le film sera monté selon la vision du cinéaste, en respectant ses choix de metteur en scène. Cette "seconde moitié" ne m'a jamais été accordée, et j'ai l'impression que
The Shepherd m'a tout simplement été volé.

Je n'ai pas vu le film fini, et je n'ai pas prévu de le voir un jour, car cela pourrait très bien me briser le coeur. Ce film est aujourd'hui derrière moi et j'espère tout simplement ne plus jamais vivre une expérience de ce type.

Pour être totalement honnête, je dois dire que le tournage s'est passé de façon très agréable, très sereine. Jean-Claude était vraiment motivé et c'était un vrai plaisir de travailler avec lui. J'ai aussi ressenti que notre producteur, Moshe Diamant, faisait vraiment son maximum, sans compter les heures de boulot. L'équipe était géniale, et même le temps était de notre côté. Une fois le tournage terminé, je pensais vraiment avoir mis en boîte de très bonnes choses, qui pourraient donner un film d'action assez cool, avec un personnage intéressant pour héros. Alors tu peux imaginer ce que j'ai ressenti quand le film m'a été retiré au bout de neuf jours de montage, au lieu des dix semaines que l'on m'avait promis.

Je pense que tout cela exprime assez bien ma déception.

Merci

Isaac Florentine
Cliquez ici pour accéder au lien web



Accédez à la fiche Trafic mortel
Trafic mortel
Copyright © 2005-2012 jeanclaudevandamme.fr | Tous droits réservés | Contactez-moi